37Signals 37Signals est une petite société informatique qui a pris beaucoup d’ampleur ces deux dernières années. Les raisons de leur succès ? Des produits très simples d’utilisation et une approche du développement qui tranche vraiment avec les standards établis. Getting Real est donc le nom de la méthodologie de développement qu’ils ont mis au point et qui est maintenant disponible gratuitement sur Internet.

Fondée en 1999, 37Signals est à la base une société spécialisée dans le web design. Aujourd’hui elle a abandonné le métier de conseil et se concentre exclusivement sur la production et la vente de ses services web de gestion de projets. Leur succès est dû à mon sens à leur excellente habilité à communiquer sur leurs produits (et à se créer une communauté d’utilisateurs) mais aussi à leur philosophie très less is more.

En effet, tous leurs services sont extrêmement bien conçus mais ne proposent que le strict nécessaire. Ils sont donc moins bien dotés que des solutions concurrentes mais ne se focalisent ainsi que sur ce qui est vraiment utile. En contrepartie, chaque écran a été étudié dans ses moindres détails en terme d’ergonomie et de design. Et chaque morceau de texte a été réfléchi et débattu plusieurs fois en interne. Il en ressort des sites très simples d’utilisation mais tout aussi efficaces.

Pour la petite histoire, ce sont également les créateurs de Ruby On Rails (RoR), un framework open source de développement rapide de sites web aujourd’hui très populaire.

37Signals a donc synthétisé toute cette philosophie dans Getting Real (soyons réalistes en français), une méthodologie de développement. Et qu’est-ce qu’une méthodologie de développement ? Et bien c’est un ensemble de règles et de méthodes à suivre qui vont structurer et optimiser tout le processus de développement d’un produit. Cela permet d’améliorer la productivité et la communication de ses équipes et d’augmenter la qualité du produit final. Getting Real se positionne un peu comme Extreme Programming (XP) ou Scrum qui sont des méthodes dites agiles :

Getting real is less. Less mass, less software, less features, less paperwork, less of everything that’s not essential (and most of what you think is essential actually isn’t). Getting Real delivers just what customers need and eliminates anything they don’t.

Getting Real

Ce livre en anglais s’adresse plutôt aux développeurs de sites Internet, même si certains conseils peuvent être appliqués à des projets plus traditionnels :

Getting Real is about iterations and lowering the cost of change. Getting Real is all about launching, tweaking, and constantly improving which makes it a perfect approach for web-based software.

Pour synthétiser, Getting Real c’est :

  1. Proposer moins de fonctionnalités : se concentrer seulement sur ce qui est important pour l’utilisateur et savoir lui dire non lorsqu’il le faut.
  2. S’autofinancer : être plus libre vis-à-vis d’investisseurs qui auront forcément des attentes bien précises. Cela oblige aussi à trouver des solutions pragmatiques qui doivent marcher tout de suite.
  3. Etre flexible : être capable de réagir positivement aux changements. Respecter dates et budget mais ne pas hésiter à repousser certaines fonctionnalités par manque de temps.
  4. Avoir un équipe réduite mais polyvalente : 3 personnes doivent pouvoir suffire dans la plupart des cas à lancer une première version d’un produit (mais il faut bien les choisir).
  5. Accepter pleinement les contraintes : oblige à être créatif.
  6. Ne pas se focaliser au début sur les détails : il y aura tout le temps nécessaire plus tard pour revenir dessus (d’autant plus que cela aura sûrement changé).
  7. Sortir une première version le plus tôt possible et la faire tester par les utilisateurs finaux : idéal pour obtenir un feedback pertinent et orienter le produit dans la bonne direction (celle des utilisateurs). Il faut travailler ensuite par itération pour le raffiner en ajoutant au fur et à mesure de nouvelles fonctionnalités.
  8. Travailler sans être interrompu : pour être plus productif et efficace, bloquer une partie de la journée pendant laquelle vous ne pourrez pas être dérangé (pas d’emails, de coups de téléphone, de messagerie instantanée, …)
  9. Ne plus faire de meetings : les meeting sont la plupart du temps contre productifs et il vaut mieux travailler à résoudre les problèmes en amont.
  10. Fêter chaque petite victoire : important pour la motivation.
  11. Commencer par mettre au point la maquette avant de coder : elle servira d’une part de spécification fonctionnelle, pourra être montré au client et permettra également de travailler tout de suite sur l’ergonomie du site et l’agencement de l’information.
  12. Designer d’abord les parties qui sont vraiment le coeur de la page : il faut délaisser les menus, en-têtes et autres éléments graphiques pour se focaliser sur ce qui est propre à chaque page. Le reste suivra.
  13. Ne pas faire d’interface d’administration : gagner du temps en incorporant des fonctionnalités d’administration directement dans l’interface utilisateur.
  14. Garder le code simple : écrire le moins de code possible et ne pas développer en pensant au futur. Il vaut mieux raffiner au fur et à mesure.
  15. Etre ouvert : permettre la création d’une communauté d’utilisateurs en ouvrant le produit grâce à une API et en communiquant au travers d’un blog.

Et ce ne sont que quelque uns des conseils que vous pourrez retrouver dans la version gratuite (en ligne). Deux autres versions cette fois-ci payantes sont également disponibles : une au format PDF à 19 dollars et une autre reliée à 29 dollars.

Je pense que comme pour d’autres méthodologies de développement il est important d’y jeter un coup d’oeil. Tout n’est pas bon à prendre et il faut l’adapter à ses propres besoins, mais Getting Real reste très pertinent pour tous les nouveaux projets web. Je vous recommande chaudement sa lecture. En plus, ce livre se lit très rapidement et recèle d’anecdotes en tout genre.

A lire également

Les visiteurs qui ont vu cette page ont consulté ensuite :

A savoir

La rédaction de cet article a nécessité 3 heures et 8 minutes. Si vous le souhaitez, vous pouvez être prévenu de la parution de nouveaux articles en vous abonnant par RSS ou par email.


3 commentaires à propos de “Développer un site plus rapidement avec Getting Real” :

  1. Merci pour cet article qui retrace succinctement leurs méthodes, ils ont vraiment une façon de travailler que j’apprécie. Ils “osent” est pour moi cela est fondamentale.

    Pour ceux que ça intéresserais ou le trouve en vente chez Lulu.com : http://www.lulu.com/content/383343

    Pierre

  2. Vous pouvez aussi lire ma chronique de ce livre, sur mon blog “De geek à directeur technique” :
    http://www.geek-directeur-tech.....tting-Real

  3. Trés bonne synthèse du livre que je recommande vivement.

Ajouter un commentaire

Les informations obligatoires sont indiquées par une étoile rouge *.


6 rétroliens à propos de “Développer un site plus rapidement avec Getting Real” :

  1. DotMana » » Methode : Getting Real
    Le 14 février 2007 à 16:47
  2. Narcissique blog
    Le 15 février 2007 à 14:59
  3. Travailleur indépendant, une solution de rêve?
    Le 23 juillet 2007 à 23:47
  4. links for 2007-10-05 at DeStructUred Blog
    Le 5 octobre 2007 à 04:18
  5. christianroy.tumblr.com
    Le 14 mai 2009 à 12:54
  6. Getting real de 37signals « Carnet de notes
    Le 3 avril 2010 à 21:45

Par contre, il y a encore des trucs qui ne marchent pas. Par exemple il a compris 'DesignS' au lieu de 'Design'.

Articles Récents

Les derniers articles publiés

A Propos

Je m’appelle Stéphane Thomas et je suis Ingénieur Senior expert dans le développement d'applications web complexes. Etant également un peu Entrepreneur, j'ai tenté l'aventure de la création d'un nouveau service Internet appelé Loomiz. Je suis maintenant le cofondateur d'Hitomi Studio, un studio de développement spécialisé dans la réalisation de sites ecommerce haut de gamme pour de jolies marques.

Lire la suite…