Voilà un article un peu plus philosophique que d’habitude, mais je pense que la question mérite d’être posée. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que la création d’une application web 2.0 demande de nombreuses compétences qui vont au-delà de la seule capacité technique à développer un site Internet. Il y a plusieurs raisons à cela, comme par exemple le niveau d’exigence des utilisateurs ou encore la concurrence aujourd’hui très présente sur ce média. Mais cela veut-il dire que l’on ne peut pas réussir si on est seul ?

Les sites d’aujourd’hui sont bien plus complexes à réaliser que ceux d’il y a 5 ans et font intervenir des personnes aux profils parfois très différents. Voici de manière très synthétique la liste des intervenants que l’on peut rencontrer dans un projet de ce type (et j’en oublie sûrement) :

  • Architecte : définition de l’architecture technique du site, choix des technologies à employer, mise en place de l’environnement et de méthodologies de développement, …
  • Développeur : implémentation des fonctionnalités, intégration de ressources externes, maintenance, …
  • Graphiste (ou designer web) : élaboration de la charte graphique, du logo, …
  • Spécialiste en base de données : administration, optimisation, …
  • Chef de projet : gestion des équipes, planification, …
  • Responsable en assurance-qualité : tests fonctionnels, …
  • Responsable support : réponse aux emails des clients, animation d’un forum, …
  • Expert en marketing : création de partenariats, mise en place d’une politique de buzz, rédaction d’un blog, …
  • Rédacteur : rédaction du contenu du site, traduction, …
  • Juriste : élaboration des conditions générales de vente, gestion des aspects liés à la propriété intellectuelle, …

Ou même des corps de métier plus spécifiques comme les ergonomes. En effet, complexe à réaliser ne veut cependant pas dire complexe à utiliser ! Il est d’ailleurs toujours possible de faire intervenir certains spécialistes ponctuellement. C’est très clairement le rôle des consultants, même si cela a bien évidemment un coût.

De ma propre expérience, je peux dire qu’en travaillant sur Loomiz, je suis amené à prendre en charge des activités qui concernent tous ces profils, sans exception. Bien évidemment, je les aborde suivant mes connaissances et leur priorité (et donc le temps que je peux leur consacrer).

Mais comment expliquer des besoins aussi variés ?

D’une part les attentes des utilisateurs sont beaucoup plus importantes. Ils sont plus aguerris et maîtrisent beaucoup mieux l’outil Internet. Les technologies web se sont largement démocratisées, le monde open source ayant à mon avis grandement contribué à les rendre accessibles à tous. De plus, les standards d’hier en terme d’esthétisme et d’utilisabilité ne sont plus les mêmes aujourd’hui. L’expérience utilisateur est un facteur de réussite déterminant.

Les utilisateurs sont par ailleurs constamment sollicités. La publicité est partout. Tout le monde se doit d’être présent sur la toile et la concurrence y est du coup devenu très rude. Le time to market reste toujours une donnée importante, comme le témoigne la vague de startups web 2.0 où des entreprises n’hésitent pas à se lancer dans des secteurs surchargés (comme la vidéo ou les réseaux sociaux). La course à la technologie est toujours un moyen de se différencier des autres.

Enfin, les aspects sociaux et ouverts des services web qui apparaissent maintenant demandent des investissements conséquents en terme de promotion et de communication.

Pour toutes ces raisons, il est indispensable aujourd’hui de proposer et concevoir un site qui soit cohérent, accrocheur et avec une véritable valeur ajoutée pour les utilisateurs.

La polyvalence est très certainement la clé du succès lorsqu’on est seul. Il faut être bon technicien, bon communicant, savoir vendre ses idées, etc. Mais le temps nécessaire à l’élaboration d’une application web est vraiment conséquent.

Je discutais récemment avec un futur entrepreneur et je lui disais que je ne retenterais probablement pas cette aventure tout seul. Même s’il s’agit d’une expérience unique et extrêmement formatrice, elle consume beaucoup d’efforts dans un laps de temps important. Pour moi, l’avantage décisif du travail à plusieurs est de pouvoir sortir une première version très rapidement. Cela découle de plusieurs aspects comme une plus grande dynamique de développement ou un partage des tâches en fonction des compétences et affinités. L’expérience humaine est également un plus indéniable.

Je serais donc plutôt d’accord avec la philosophie de Getting Real (une méthodologie de développement agile et très concrète) quant à la taille idéale d’une équipe qui voudrait mettre au point une application web. Il me semble que 3 personnes est un chiffre tout à fait pertinent.

Mais si on accepte de former une équipe, un autre problème de taille survient. Comment trouver et choisir ses futurs associés ?

A lire également

Les visiteurs qui ont vu cette page ont consulté ensuite :

A savoir

La rédaction de cet article a nécessité 2 heures et 20 minutes. Si vous le souhaitez, vous pouvez être prévenu de la parution de nouveaux articles en vous abonnant par RSS ou par email.


74 commentaires à propos de “Peut-on encore créer une application web 2.0 tout seul ?” :

  1. Tout à fait d’accord, il y a un pas très significatif entre un prototype et une application finalisée. Sur notre projet, nous sommes déjà 4, avec des profils expérimentés, et nous cherchons à recruter encore. Il me semble que le monde web suit une tendance profonde de la société avec moins de coûts d’entrée (hardware, software, réseau) et plus de compétition sur les talents.

  2. J’aimerais pour ma part savoir comment son déevlopper les sites 2.0 actuels :
    - Ruby on rails ?
    - php ?

    Quels framework Javascript (Ajax) :
    - GWT ?
    - Dojo ?
    - Yahoo ?
    - From scratch ?

    Quels framework ou plateforme open source ? etc….

    Merci pour vos infos ou liens

  3. Moi mon problème n’est pas tellement de recruter une équipe… J’ai facilement dans mon entourage 2 ou 3 contacts qui seraient d’excellents collaborateurs sur un projet web…

    Par contre, ou et comment trouver les moyens pour permettre à ces 3-4 personnes de se lancer dans l’aventure. Même si on peut rapidement avoir un premier produits, il y aura quand même plusieurs mois de loyer à payer d’ici une possible rentabilité. C’est déjà un fameux risque à assumer pour une personne… mais si ils en faut 3 qui soient prête à prendre le risque en même temps, ca complique les choses…

  4. Salut,
    Je ne sais pas si c’était sur ton site, mais j’avais vu un lien vers un genre de White paper a propos de la création de startup web et parmi les éléments cité, il y avait “etre 2″ :)
    Même si je n’ai aucune expérience dans le domaine, j’imagine que pour choisir le duo ou trio du début, l’idéal est probablement des personnes avec qui on a déjà des liens amicaux très forts (c’est probablement pour cela que souvent ce sont des amis d’école) et aussi idéalement une complémentarité technique et de personnalité : certains sont probablement plus a l’aise dans l’exercice “publicitaire”, d’autres meilleurs dans le technique pur même si tout le monde doit être callé techniquement.
    Je pense que le fait d’être 2 ou 3 permet aussi d’avoir une sorte d’émulation, ce qui est peut être plus dur à avoir tout seul (même si dans ton cas, le blog te permet d’avoir un echo et de retrouver de la motivation dans ton travail)
    Lionel.

  5. Nous utilisons pour notre part, une techno GWT + SQL Server 2005. Je pense que notre développement est probablement l’un des plus avancés utilisant GWT. Nous cherchons un développeur avec une double expérience java + site web, sur Paris. N’hésitez pas à nous contacter ou à transmettre à vos contacts !

  6. Bonjour Stephane, ça fait quelques temps que je lis ton blog avec intérêt. Et pour cause : je suis aussi en train de lance mon service Web2.0, 42Stores. Je me pose les même question : comment constitué son équipe, où trouver l’argent, quels profils choisir.

    Pour le moment, je prend tout en charge. De par mon expérience passé, je suis assez polyvalent (marketing, développement, contenu, architecture … manque le graphisme, mais là, je jette l’éponge, je suis vraiment trop nul). J’ai fait le choix de bosser à fond sur mon projet, de faire 2 journées dans une (je suis salarié, en plus). Et la premier version est en train de sortir, la beta est en ligne.

    Maintenant, je suis totalement conscient que je ne peux pas tenir la roadmap tout seul… J’envisage de faire une équipe de 3, ça me semble aussi être une bonne base pour bien se répartir les taches et bien avancer.

  7. Salut Stephane,

    Je suis entièrement d’accord avec toi et avec Gilles à 200%.

    Je travail sur un CMS/Portail extrement polyvalent depuis 5ans et c’est vrai que c’est de plus en plus difficile de répondre à tous les besoins génériques des utilisateurs. Surtout que pour nous c’est encore plus complexe car l’on propose un site qui permet de faire des sites.

    Et comme le dit Gilles, entre la maquette et le site final, il y a des milliers de petits dont les gens ne tiennent pas compte, qui prennent un temps fou à mettre en place et qui font la différence (site pro, sérieux).

  8. Pour répondre au titre de l’article, je dirais “oui”.
    On peut très bien lancer un service Web 2.0 seul, mais après, plusieurs facteurs sont en jeu : le temps de réalisation de cette application, la qualité du service, l’ergonomie, etc…
    Le problème c’est que plus on met de temps à développer ce service, plus on voit les avancées technologiques au niveau Web 2.0 arriver (suffit de voir à quelle vitesse les frameworks javascript/ajax ont progressé), et du coup, on est sans cesse en train de revoir une partie voire la totalité du code (et j’en ai fait l’expérience moi même).
    De mon coté, nous sommes à 2 sur un projet (et nous avons d’autres projets en vue), je dirais que c’est suffisant, même si c’est sur qu’une personne de plus n’est pas de trop, mais après il faut avoir une très bonne organisation. Ensuite nous aurons l’aide de quelqu’un plus expérimenté que nous dans “l’expertise marketing”, et nous pensons lancer la première beta du service avant le mois d’Avril, du moins, on fera tout pour.

    A part ça, encore un très bon article, toujours très agréable à lire ;)

  9. Salut Stéph, ça me rappelle une discussion ça… :)
    Donc oui, je pense aussi qu”on peut tout faire tout seul mais ce serait tellement plus sympa à 2 ou 3. Mixer les compétences, aller beaucoup plus vite, émulation, aventure humaine… les avantages sont nombreux !
    Reste à trouver la ou les bonnes personnes capables de se lancer dans l’aventure.

    Perso, moi je vais pas tarder à chercher un associé avec un profil technique pointu en Javascript et CSS. AVIS aux bons développeurs dans le coin qui s’emmerde un peu en ce moment et qui foudrait vivre une belle aventure professionnelle et humaine (sur Nantes), appelez-moi pour discuter, mon projet concerne le recrutement en ligne, un marché très prometteur !

  10. Pour répondre à la question de Stéphane (Peut-on encore créer une application web 2.0 tout seul ?), je dirais “oui” ! Mais à quel prix ? Je veux dire au prix de quels sacrifices et pour un temps de développement très long.
    La gestion et le suivi d’un projet seul et presque “mission impossible”. Il faut être extrêmement polyvalent et malgré tout on as tous des domaines ou l’ont se sent moins à l’aise que d’autres.
    Et puis le fait d’être tout seul implique que le temps passé sur le développement pur est d’autant plus court qu’il faut aussi gérer le “reste”, tout ce qui est marketing, publicité, recherche de contact, financement, etc … Tout pleins d’aspects qui sont oublié par le grand publique, il faut aussi penser, comme le disent très justement certains commentateurs, que le visiteurs et de plus en plus exigeant, on l’habitue à de plus en plus de fonctionnalités et de facilité. L’internaute contemporains à l’impression que comme c’est “simple” pour lui c’est simple à mettre en place. Il ne voit pas le temps et l’énergie mise au service de l’ergonomie et de la recherche de d’un service qui soit non seulement innovant mais aussi simple à utiliser.
    Je terminerais mon commentaire en me permettant de modifier légèrement la question de Stéphane. Moi je dirais plus : “Peut-on encore créer une application web 2.0 *compétitive* tout seul ?” un mot en plus et le sens change, si on as des objectifs en terme de rentabilité et de nombre d’utilisateur il est complexe de tout gérer et d’arriver à développer son application tout seul dans les temps impartis.

    Merci à toi Stéphane pour cet “article un peu plus philosophique que d’habitude” ^^

    Pierre

  11. Salut Stéphane, je suis d’accord avec la plupart de ce que tout le monde a dit sauf que je mettrai quelques variantes. En effet, si la priorité du projet est le temps, il est vrai que plus on est plus ça va vite (on peut aussi faire développer une partie de l’application par des équipes étrangères). Le principal reste quand même l’idée de base et le fait de concevoir l’application pour qu’elle soit adaptable et robuste en même temps. Je pense que l’idéal reste 3 personnes polyvalentes: un designer/codeur/créatif, un architecte/administrateur/codeur/réaliste et un commercial/marketer/testeur…

  12. Je suis d’accord avec toi David, mais :

    - Le rajouterai un 4eme homme: “l’administrateur/PDG” car je pense que l’ “architecte / administrateur / codeur / réaliste” n’a pas le temps de jouer son role d’administrateur.

    -Le commerciale Marketer devrait avoir la casquette Manager

    Et attention aux triumvirats:
    http://blog.aysoon.com/index.p.....ire-google

  13. Constituer la dream team peut être un objectif prioritaire pour tous les créateurs d’entreprises innovantes, car des derniers doivent maîtriser plusieurs métiers dont celui:

    - d’inventeur ( identifier un concept, un produit nouveau),

    - de concepteur de l’innovation ( élaboration du cahier des charges fonctionnelles puis techniques, élaboration d’une maquette puis d’un prototype…),

    - de producteur ( comment produire ou vendre mon innovation en respectant les délais, la qualité, la maitrise des coûts),

    - de commercial,

    - de gestionnaire administratif et financier,

    Difficile d’être bon dans tous ces domaines, en conséquence il convient de s’associer.
    Cette problématique nous la rencontrons souvent dans nos pépinières d’entreprises où face à un créateur un ou deux associés seraient nécessaires.

    Mais comment “trouver” ces personnes car:
    - la plupart des individus ayant des compétences fortes recherchent un emploi salarié et non pas une prise de risque en tant qu’actionnaire.
    - pas évident d’identifier la personne qui sera compatible avec la personnalité du fondateur
    ( surtout lorsque ce dernier à 25 ans et que la pointure que l’on cherche en à 45).

    Le prochain challenge des structures d’accompagnement (pépinière, incubateur) sera dans l’aide apportée à la création de la fameuse dream team.

  14. Quelques mots en forme d’encouragement : chapeau pour ce que tu as déjà accompli et bon courage pour la suite ;)

  15. Oui, c’est possible de lancer un projet web 2.0 seul. Mais malheureusement beaucoup plus difficile. Je travail en solo personnellement et j’aurais difficile de laisser une des tâches a quelqu’un d’autre

  16. Je propose 3 pistes pour constituter la dream team :
    débaucher des étudiants qui se feront un plaisir de travailler sur un projet concret plutôt qu’un projet scolaire
    veiller la blogosphère et utiliser les réseaux sociaux existants du web 2.0 (je ne pense pas qu’il faille créer un “meetic” spécifique pour cela et trouver des investisseurs/donateurs mais why not)
    réseauter aussi dans la real life (salons, conférences, clubs,…)

  17. Salut Stef,

    J’aimerais simplement rajouter que tu as raison en disant que c’est difficile de construire tout ca tout seul, et que la dream team a constituer est un des facteurs principaux de reussite d’un projet. Ce n’est pas pour rien que les banquiers attachent autant d’importance a cet element la avant d’accorder un pret a un createur d’entreprise.

    Mais jusqu’a present, je pense que tu geres tous les aspects tres bien. Et tu as trouve une tres bonne maniere de compenser le fait que tu sois seul: ton blog! Il te permet de reunir autour de toi de precieuses competences et de conseils tres varies qui couvrent une grande partie des domaines cites au-dessus.

    Alors tiens bon, il n’y a que comme ca qu’on reussit! Tout le monde ici est la pour t’aider et te soutenir dans ton aventure ;-)

  18. Bonjour à tous,

    Pour ceux qui me connaissent, je suis moi même entreprenaute (Formaco.info), je suis également seule dans cette aventure. Mon projet consiste à héberger des annonces éducatives (payantes). Me voila graphiste/programmeur/markéter/publicitaire/financier, houa… quand je vois tout ça, je suis sur le cul.
    C’est tellement dure, rien qu’en graphisme j’ai tourné en rond durant 3 mois pour trouver un aspect qui serai aux gouts de tous.
    Parlons de la programmation, que choisir ? AJAX->PHP, RoR->AJAX, DHTML->PHP,… que choisir pour satisfaire mes futurs internautes et mes futurs annonceurs ?
    La est le plus gros problème d’être seule à concevoir un projet web2.0 ou web1.0, “personne” pour contredire les décisions et personne pour en imposer des nouvelles.
    J’y suis arrivé… après plus de 6 mois, j’ai enfin “terminé”.
    La question a ce poser est: combien de temps et d’argent aurai-je dépensé si je serai un groupe de 3 personnes ?
    Parlons maintenant du markéting: Voila une chose qui m’ai bien étrangère. Mis à part mes connaissances de consommateur, je n’y connais mais rien du tout. Malgré tout je vais devoir y faire face dans peux de temps.
    Comment prospecter ?
    Comment fideliser mes internautes/annonceurs ?
    Comment développer mon marché ?
    ….
    Je pense que l’ambition d’apprendre est la solution à ce problème, qui pourrait mieux connaitre les consommateurs, que le consommateur lui même ? Un esprit ouvert, un peux de jugeote, un peux de lecture ajoutez de quelques statistiques et saupoudré le tout de quelques études de marché et voila le tour est joué. Vous avez une bonne grosse soupe de grand mère.

    Pour terminer, la publicité et la finance:
    Je trouve personnellement, que la publicité est un domaine qui touche de près au markéting. Je me ferai taper sur les doigt par ma petite soeur qui vient de terminer ces études en markéting.
    “Elle monte à chaque fois d’un tour quand elle entend ce genre de discourt.”
    Bref j’estime qu’accrocher et faire consommer les consommateurs est le rôle autant d’un markéteur que d’un publicitaire, etc…

    Et en ce qui concerne la finance, alors la je suis vraiment un bleu de chez bleu turquoise ! Jamais vue ça ! J’avoue que sur ce point j’ai mon amie qui travail dans la finance mais je vais tout de même, dans un premier temps passer par une fiduciaire.

    Pour conclure avec ce post et pour répondre à la question de Stéphane, je dirai qu’il est tout a fais possible de concevoir une application web2.0 ou wb1.0 tout seule, maintenant êtes vous sur de pouvoir tenir le coup ? Je pense que si vous avez foie en votre projet, seule ou a plusieurs vous y arriverez avec le temps !

    Les points importants quand on ce lance seule dans cette aventure:
    - Avoir confiance en sois.
    - Avoir du temps à y consacré.
    - Avoir un peux d’argent en stock au moins pour le loyer
    - Avoir une personne minimum qui vous soutien (pour moi c’est ma petite chérie :-) )
    - Avoir un but (vous voulez avoir le monde, fixez-vous l’univers)
    - et surtout avoir confiance en votre projet et ne jamais vous laissez affaiblir par de mots.

    Amicalement Chris.

  19. Ben a raison, avec ton blog tu n’es pas tout seul
    Tu as ainsi ta dream team virtuelle ;) !

  20. Bonjour,

    Je suis aussi un web entrepreneur autonome. J’aimerias dire que souvent l’erreur des entrepreneurs est de vouloir tout faire, justement.

    Pour mes projets, j’utilise les services de professionels ou même des amis ou des connaissances afin de m’aider là ou je n’ai pas les compétences nécessaires.

    Par exemple au niveau des thèmes graphiques, je préfere dépenser 500$ et en acheter un tout beau que de me casser la tête à essayer d’en faire un puisque je ne suis pas graphiste.

    Aussi, j’essaie d’utiliser le plus possible un framework 2.0 Open Source, qui me permets de ne pas avoir à réinventer la roue à chaque projet.

    En dernier lieu, j’utilise les services de la chambre de commerce de ma région et autres afin d’avoir des conseils administratifs et juridiques, sans devoir embaucher qq’un a temps plein.

    Présentement je suis en équipe avec une autre personne sur la plupart des projets, et je pense qu’effectivment c’est idéal, surtout si on a des compétences complètement différentes. C’est aussi idéal pour débattre des concepts et des idées sur le site.

    Pour conclure, je diraisque l’utilisation d’un bon framework est probablement la chose la plus importante, parce que cela peut faire la différence entre un projet qui prends 6 mois et unprojet qui en prends 2 avant d’être en ligne.

    A+
    Alex

  21. Alexis,
    tu utilises quoi comme Framework 2.0 ?

  22. Voilà une discussion vraiment très intéressante. Je crois que tout le monde est d’accord sur un point : les chances de réussite sont moindres lorsqu’on est tout seul. Bien sûr, il y a toujours des inconvénients à travailler en équipe (ou devrais-je dire avec des associés). Mais l’émulation, la rapidité d’exécution ou l’optimisation des compétences sont des plus indéniables.

    Plusieurs d’entre vous êtes à la recherche d’associés ou tout simplement de talents. J’ai déjà été sollicité plusieurs fois par email par des personnes me demandant si je ne connaîtrais pas un bon développeur web, un graphiste, … Malheureusement, je n’ai vraiment personne à recommander. Comment pourrait-on débloquer cette situation ? Depuis quelques jours, je pense à adjoindre à ce blog un job board réservés aux entrepreneurs web. Reste à voir si cette initiative peut réellement vous aider à trouver la perle rare et constituer votre dream team. Qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que ça vous serait utile ?

  23. Je pense que c’est une bonne idée surtout que ton site est une référence pour les entrepreneurs. Néanmoins je pense que cette problématique nécessite “un vrai” service.

    Il y a beaucoup de site de réseaux sociaux, recherche/offre d’empois mais pas, à ma connaissance, de site de recherche de personnes très compétentes avec “l’esprit” entrepreneur.

    Peut-être un prochain projet après Loomiz ;-)

  24. Je pense (comme dit par téléphone) que l’idée est bonne et mérite le coup d’être creusé ! Je pense aussi qu’il faudrait que chaque blog d’entrepreneur puisse afficher le récapitulatif des recherche de job en cour (donc développement d’une API), et l’idéal serait un service centralisé autre que ton blog pour des raisons de bande passante et d’espace. Mais c’est vrai que ton blog à une bonne visibilité et que l’idée est super.

    Pierre

  25. Salut Stéph.
    Je serai ravis de t’accompagner dans cette idée, tu sais ou me joindre si tu le souhaite.
    On est certainement l’en est l’autre très occupé, mais je pense que je pourrais trouver un petit moment pour ce projet dérivé de ma société.
    Ce serai également une expérience assez sympa de voir comment l’on travail l’en et l’autre, La France et la Suisse !
    P.S.: J’ai a nouveau l’ADSL, ce sera plus simple :-)
    Amicalement,
    Chris.

  26. Puisque que tu parles d’une question “philosophique”, la relation avec l’autre est très complexe, nécessaire mais aussi très frustrante elle est à la base de la condition humaine (si condition humaine il y a), pour les amateurs de lecture, “Huis Clos” de Jean Paul Sartre se lit très bien et est très enrichissant !
    Voilà c’était les petite réponse off-web2 des commentaires, désolé d’avoir brisé lamentablement cette chaîne de débat (si on peut parler de débat vu que tout le monde est d’accord ^_^) entrepreunarial, mais de toute façon le sujet me concerne aussi beaucoup puisque qu’avec le Waka Studio nous essayons de créer un groupe de jeunes développeurs ou tout simplement passionnés du web, pour réaliser ce que nous avons vraiment envie de faire de notre internet futur => www.wakastudio.com

  27. Jean-Philippe Encausse,

    Salut,

    J’utilise Drupal, système très fléxible, que j’adapte ensuite à mes besoins spécifiques.

  28. Pour le job board, j’entrevois deux possibilités. La première solution est extrêmement décentralisée. Chaque entrepreneur participant poste un article avec son offre d’emploi sur son blog dans une catégorie bien définie. Et en utilisant un outil comme Yahoo! Pipes (il y a en a sûrement d’autres), j’agrège les flux de tous ces blogs au sein d’un nouveau flux RSS (en ne gardant évidemment que les articles pertinents). A partir de là, quiconque le souhaite peut afficher le contenu de ce flux sur son site (il existe des plugins pour ça).

    L’autre solution consiste en la mise en place d’un service type JobCoin (voici un exemple). Là encore on a droit à un flux RSS pour afficher les annonces sur son site. La différence, c’est que les annonces seront plus formatées et il ne sera pas nécessaire de posséder un blog pour les publier.

    J’aurais donc tendance à préférer la seconde solution. Et vous ?

  29. Salut Stéphane,

    Si je comprend bien ta deuxième solution, tu propose une plateforme qui offrirait à ces membres un espace perso, ou ils pourraient indiquer sous flux RSS les divers propositions de poste de travail ?

    J’ai une troisième proposition:
    Je verrai bien, une sorte de communauté plus axée sur la recherche d’un dream team.
    Les annonces seraient répertoriées sous forme d’annuaire (secteur d’activité => pays => région => ville => …). Avec bien sûr un espace de commentaire en dessous de chaque post pour donner un esprit communautaire et pour que chacun puisse interagir avec le responsable de l’annonce, se présenter, discuter, éventuellement se rencontrer…
    A l’intérieur de leur fiche perso, leur référence, leur photo, leur adresse, etc.. un peu à la ziki.

    Quand pensez-vous ?

  30. @Badoux : et combien de temps de développement pour un outils comme tu nous propose ?

    Le but étant de faire simple, faisons au plus simple. Nous recherchons des compétences d’accord, mais il faut pas non plus que le système soit en place dans six mois.

    Pour le moment je trouve que c’est assez complexe d’arriver à mettre en relation ceux qui ont les compétence et ceux qui recherchent des compétences ! Il y as quelques initiatives sur le web mais jamais réellement concluant (parfois dut au manque de maturité de ceux qui ont les compétences) voir par exemple le forum de recrutement du SiteduZéro : http://www.siteduzero.com/foru.....ojets.html

    Si on veut faire ça “entre nous” (entrepreneur ^^), le plus simple et de se créer un forum privée (on on est inscrit que par co-optation) pour créer un cercle de gens qui cherchent des compétences et de gens qui ont des compétences.

    Votre avis ?

    Pierre

  31. Salut tout le monde,
    Je voulais vous dire que je compte lancer un portail dans les prochaines semaines qui s’adresse aux geeks et aussi aux développeurs.

    Je propose de faire cette plateforme de contact sur mon site, car je pense qeu j’ai tout ce quil faut comme ressources pour le mettre en place très vite.

    L’idée serait de faire une application qui permets de chercher des développeurs par tags/mots clés, mais aussi par région et par projet…

    Ça semble intéressant?? Laissez moi savoir si vous avez envie de participer au projet.

    A+
    Alexis

  32. Si vous voulez mettre en place quelque chose de :
    - simple
    - très rapide
    - avec de la cooptaation
    - une page d’accueil
    - et du RSS

    Pourquoi ne pas créer un Google Group ?
    J’en ai crée un récemment sur la veille techno / web 2.0 et franchement c’est très souple et cela marche vraiment très bien …

  33. Salut Pierre, seule, avec le travaille que j’ai en ce moment, je pense qu’il me faudrai environ 4 à 5 mois, pour lancer une base. Après, si on se retrouve à plusieurs (3 par exemple) ça pourrait prendre 2 à 3 mois.
    Je ne pense pas que créer un simple forum (web1.0) permette de faire avancer en quoi-que-ce soit.
    Je pensai vraiment à une plate-forme qui permette de créer un vrai lien entre l’annonceur et ces intéressés, on cause de rechercher un dream team et non pas un simple job !
    Je verrai bien un service qui serai renseigné au bouche à oreille avec par exemple, un numéro d’invitation comme GMail. “Pour limiter les abus”.

    Salut Alexis, je me vais peut-être me répéter mais ça ne dois pas être un simple espace réservé sur un blog, étant un vrai besoin cela mérite une application en bonne et due forme.

    Salut Jean-Philippe Encausse, peut-être que c’est plus rapide, mais es aussi propre qu’un code pondu par ce créateur ?

  34. Salut Jean Philippe,

    Je pense que google groups est une bonne idée. Mais je pense aussi que j’ai envie de le faire car en soi c’est une super bonne idée et irait très bien avec l’esprit du portail que je suis en train de préparer. De plus c’est un défi intéressant. J’aimerais que vous fassiez la liste des fonctions pour un site ‘des vos rêves’ en rapport avec ce projet, voir si je peux le faire en moins de disons trois semaines.

    A+
    Alex

  35. Badoux,
    Je parlais de Google Groups car en deux heures c’est fait et tu as des fonctionnalitées de base:
    - Liste des messages
    - Page d’accueil super simple
    - RSS pour mettre sur les sites de chacun
    - Cooptation

    Maintenant c’est a des années lumière d’un Viadeo pour entrepreneurs évidemment ;-) mais cela prends plus de temps a développer. Je pourrais mettre un JCMS rapidement en place avec les fonctions de base mais malheureusement en ce moment je suis débordé… ;-(

  36. Désolé Alexis j’ai répondu à Badoux sans voir ton message.
    Effectivement c’est un projet intéressant si tu as le courage de te lancer c’est cool !

  37. Salut Badoux,

    Non je ne vise pas du tout un ‘espace sur un blogue’, je vise la totale.

    Donc on parle d’un annuaire géolocalisé, ou chaque membre à une fiche qui contient les infos géographiques (gmap) et aussi des tags précises pour bien se définir. Évidemment chaque membre peut laisser une description plus détaillée etc.

    Ensuite, le système fonctionnerait un peu comme vous voulez, soit par catégories (design, conception, CMS, etc…) ou soit directement par projet.

    Les membres pourraient commenter chaque offre et ensuite simplement prendre contact avec le posteur original. Un peu comme des petites annonces de développeurs. Évidemmen tout cela serait gratuit.

    Comme je disais j’ai envie de le faire, en sachant que les gens ici sont motivés à suivre et à ne pas lancer 5 services concurrents en parallèlle.

    Avez vous d’autres suggestions de ce qui serait cool pour les développeurs?

    A+

  38. Hum, je suis plutôt partagé car j’ai l’impression que l’on va se retrouver avec une solution qui sera trop complexe pour démarrer ou trop longue à mettre en place. L’idée d’Alexis est très bien, mais elle ne sera pas en place tout de suite. Pourquoi ne pas l’envisager dans un second temps ?

    Je suis persuadé qu’il ne faut pas trop perdre de temps au début (personnellement, je n’en n’aurais pas beaucoup à consacrer à ce projet, ce qui est je pense le cas de beaucoup d’autres personnes ici) et privilégier une solution facile à installer et à utiliser, surtout qu’on ne sait même pas si ce concept va réellement fonctionner. Le site de JobCoin reste donc pour moi la meilleure solution, car en une demi-journée c’est implémenté (il faudra juste ensuite faire un peu de promotion autour de ce service) : simple et rapide. Et ensuite si le système ne nous plait pas où si on trouve mieux, on passe à autre chose.

  39. Dommage, je pense qu’on est tous très motivé à faire un système complet, moi le premier :-) De très bonne idée on été posé, il m’en reste un bon paquet.
    J’aimai bien l’idée que ce système soit développé par des futur utilisateurs.

    Malgré tout, je comprend le besoin pressant des certains, à utiliser un tel système.

    Dans tout les cas, je souhaite bonne chance à celui ou celle qui développera ce système. Pour ceux ou celles qui souhaiterai participer à un développement en groupe, je suis présent.

  40. Salut Badoux ! Je ne veux surtout pas démotiver qui que ce soit, ce n’était pas du tout mon objectif. Le projet en lui même - comme la souligné Alexis - est très intéressant et il y a beaucoup de choses qui peuvent être faites dans ce cadre là. Je voulais juste attirer votre attention sur le fait qu’il ne faut pas que ça reste juste une idée et qu’il pourrait être intéressant de commencer par une solution comme JobCoin en attendant qu’une meilleure plateforme soit développée. Ce sont des actions qui peuvent être engagées en parallèle et je voulais avoir votre avis là-dessus.

  41. Salut!

    Ben en tout les cas, moi je pense pouvoir mettre une version béta assez simple de ce service en ligne dans les 2-3 semaines. Alors je sias pas si vous pensez que c’est trop long, mais moi je pense qeu c’est assez rapide en fait. Le gros du travail est déjà fait sur mon site, il neme reste qu’a créer une section dédiée à ce service en particulier…

    Alors, je me lance?

  42. Très intéressé par toutes ces initiatives, j’irais même plus loin, l’entrepreneur peut parfois se sentir seul, pourquoi pas créer un espace de discussions privilégiées, où on peut discuter de façon un peu plus approfondi de techniques, de fonctionnalités, de stratégies…
    La co-optation me semble un bon moyen d’entrer dans un tel réseau qui peut être très bénéfique. On peut même imaginer organiser des rencontres “In Real Life” ensuite.
    Ca va plus loin que recruter des personnes pour agrandir son équipe, ce qui me semble être qu’une des opportunités possibles

  43. Alors je veux vous dire que j’ai commencé à préparer ce site. l’idée est la suivante: une fois inscrit chaque personne peut ajouter une page de profil profesionnel, cette “carte d,affaires” incluera des tags pour bien se définir, ainsi qu’une section de description. Aussi, elle incluera une carte gmap pour qu’on puisse localiser les partenaires potentiels par région.

    Ensuite je vias simplement ouvrir une section ou les gens peuvent poster leurs offres de services, ou leurs demandes de services. Aussi je vais ouvrir une système de “groupes” sur mon site, et on pourra alors ouvrir un groupe totalement consacré aux entrepreneurs web et aux travailleurs autonomes.

    Sounds good?

    A+

  44. Bonjour,
    J’ai lu quelqu’un qui a demandé qui utilisais quel framework pour développer et mettre en place leurs projets, mais je n’ai pas vu beaucoup de réponse à part Drupal.

    Je relance la question, qui utilise quoi pour développer leur projet ?

    D’avance merci

  45. Thomas, je laisse les autres se dévoiler et répondre à ta question. Quant à moi, j’aborderai le cas de Loomiz dans un prochain article ;).

    Alexis, je crois que les choses avancent avec Chris, n’est-ce pas ?

  46. En tant que développeur R&D de Jalios, pour mes projets et expérimentations perso j’utilise JCMS (http://support.jalios.com) qui propose une version gratuite pour usage personnel (quasiment non bridée).

    La version payante n’est pas très chère pour une grosse entreprise mais absolument inabordable pour un particulier.

    J’attends surtout la sortie de la version 5.7 qui proposera enfin un mécanisme de plugins ! J’espère que cela fera grandir la communauté de développeurs JCMS.

  47. Juste un petit mot: la partie technologique ou développement bien qu’ importante ne constitue qu’une phase dans la création d’une entreprise pérenne, ce faisant la plateforme à développer pourrait intégrer la recherche de compétences sous la forme actionnariale (la plus difficile à trouver) soit sous la forme salariale pour différentes fonctions: conception/développement, commercialisation, gestion de process, gestion administrative et financière.

    Je quitte ma casquette de blogeur pour reprendre celle de directeur de la pépinière d’entreprises de Narbonne, car constant le manque criant d’outil pour répondre à cette problématique les réseaux de pépinières d’entreprises et d’incubateurs seront intéressés pour alimenter la base en projet.

  48. Non pas vraiment, d’une part je n’ai pas la possibilité de trouver son mail et de l’autre il c’est déjà lancé sur un projet perso ! Cela n’empêche pas je serai ouvert à lui présenter mes idées !
    Alexis, si tu me li en ce moment et que tu est intéressé par un duo, en ce qui concerne la conception d’un projet complet en ce qui concerne la recherche d’un dream team par internet, contact moi en demandant mon adresse a Stéphane, je pense que ça ne le dérangera pas de te la fournir !

    Merci Stéph.

    Chris.

    Sympa la signature ;-)

  49. Pour répondre à Martinez, en effet, la technique, un framework en particulier, ne fait pas une entreprise pérenne. Mais, il me semble important de partir sur une bonne base, si possible sur une solution standard, qu’il sera ensuite plus facile de faire évoluer.
    De plus, je pense qu’aujourd’hui pour séduire des investisseurs, il peut être déterminant de montrer une démonstration ou une béta pour prouver le potentiel d’un projet. Dans ce cas, le créateur est souvent seul (on en revient à notre discussion) pour débuter.
    Pour parler techniques, j’ai fait un tour d’horizon, de Ruby On Rails, à CakePHP, en passant par Prototype et script.aculo.us avant de me rendre compte que ce qu’il me serait le plus utile, c’est un CMS, système de management de contenu, et je me dirige peut être vers Drupal que j’ai découvert ici et commencer à tester…

  50. Bonjour Mathieu.

    Drupal CMS est extrêmement puissant, et il n’a aucune limite. Par contre pour le rendre joli vous devez être à l’aise avec phptemplate ainsi que les css.

    Si vous êtes déjà un programmeur php vous trouverez que ce système est vraiment versatile et incroyablement puissant, comparé a d’autres alternatives comme RoR, qui est peut-être un peu plus sexy en général, mais sans plus. (moi base camp je trouve ça nul)…

    Drupal c’est aussi une communauté enthousiaste de milliers de membres, donc un support et un développement très rapide. La version 5 de drupal est juste incroyable et jette au tapis tous les CMS que j,ai essayé, surtout joomla.

    A+

    ps, merci stéphane pour le mail de chris, j’ia pris contact avec lui et nous verrons pour la suite.

  51. Je découvre tout juste la puissance de Drupal et de ses modules qui recouvrent la majorité des fonctions que je souhaite intégrer. Surtout que je connais PHP contrairement à Ruby, donc il m’est possible de retravailler le code si nécessaire.
    Pour la partie graphique, je n’ai pas regardé encore comment personnalisé Drupal, mais il me semble qu’en partant d’un thème comme Zen, en adaptant le css il doit être possible d’obtenir un résultat satisfaisant, en rapport du talent de graphiste (que je ne suis pas…)

  52. Mathieu, je crois que Martinez et toi ne vous êtes pas bien compris. Il m’a semblé qu’il précisait simplement qu’il serait intéressé par cette plateforme de mise en relation de compétences/job board et qu’il faudrait avoir la possibilité de publier des annonces en précisant non pas un salaire mais des conditions de partage de la future société. Je crois que la problématique est vraiment de trouver un associé plutôt qu’une compétence (Martinez, arrête-moi si je me trompe).

  53. C’est tout à fais ce que je voudrai proposer. On ne peut même plus parler de JobBoard mais plutôt de PartnerBoard ! NON ?

  54. Mathieu et Stéphane pour synthétiser mon propos : pour constituer la dream team il conviendrait de proposer un outil qui réponde à différentes problématiques:

    * au niveau du profil visé par l’entrepreneur:

    - la recherche d’une compétence avec une rémunération sous la forme salariale ( CDD, CDI…)

    - la recherche d’une compétence avec comme contrepartie l’ouverture du capital de la société, donc à court terme pas de salaire fixe.

    Dans ce cadre on recherche pas un salarié mais un associé ou un mixte (business angel actif: là aussi il existe un marché non négligeable avec le profil type que nous retrouvons de plus en plus: 50 ans, cadre ayant de l’argent, souhaitant investir de l’argent mais aussi du temps opérationnel dans une entreprise)

    * au niveau des compétences recherchées:

    - Conception technique, production/servuction, commercialisation, gestion.

    Car Mathieu effectivement c’est important de pouvoir arriver avec un démonstrateur, une maquette, un prototype devant un investisseur et d’ailleurs cela ne constitue une clé d’entrée.

    Mais la capacité à vendre et à prendre les bonnes décisions stratégiques restes déterminantes
    ( quand lancer le second produit, à quel moment concevoir une politique de diversification, marque blanche ou marque en propre, bureau d’études ou entreprise intégrée…).

    C’est en cela que l’équipe est primordiale. Chaque année des dizaines de chefs d’entreprises qui ont de l’or dans les mains avec un produit unique ( en phase prototype) qui fonctionne et qui apporte une valeur ajoutée connaissent l’échec. Ces créateurs n’ont pas su passer d’une casquette à une autre, passer du stade de la conception à celui de la commercialisation puis à celle de la production…puis à celle de la rentabilité.

    D’ailleurs tous les investisseurs sont d’accords pour indiquer que les trois critères d’investissements dans un projet sont dans l’ordre:

    -1 l’équipe,
    - 2 l’équipe
    - et 3 l’équipe.

    Ce faisant il est plus facile de convaincre un investisseur si vous avez déjà constitué votre équipe car il pourra juger directement de la compétence de la dream team au global.

    D’ailleurs souvent la levée de fonds est destinée à financer le recrutement de pointure. Vous disposerez d’un atout considérable si lors de la rencontre vous êtes en mesure de présenter le candidat identifié; le capital risqueur (Vc) pourra ainsi juger sur pièce plutôt que d’être obligé de lui tenir le discours suivant ” donner moi 50 000 euros et je trouverai la perle rare”, car quid de vos compétences en recrutement….

    Comme vous le savez, vous avez tous mis le doigt sur une problématique qui concerne chaque année plusieurs centaines de jeunes entreprises innovantes en France…. au plaisir de vous lire

  55. Stéphane, j’avais compris cet aspect des choses dans le commentaire de Martinez, mais je souhaitais élargir le débat. La synthèse qu’a réalisé ensuite Martinez reprend bien l’ensemble des points nécessaire.
    Je serais peut être un peu plus réservé sur “l’équipe”. Une “dreamteam” me semble importante pour couvrir les différents domaines, mais je pense que ce n’est pas le seul point essentiel, je citerais également le produit, le marché, le “time to market”, le marketing …
    Enfin, pour l’anecdote, il y a quelques années, j’avais un projet de création d’entreprise que j’ai abandonné car je jugeais que je n’avais pas toutes les compétences nécessaires dans l’équipe …

  56. Un truc auquel je vient de penser maintenant et pourquoi ne pas utiliser la même strcuture que la catégorie Emploi de Alsacréations ? http://emploi.alsacreations.com/

    On est obligé d’utiliser un framework pour développer sur le net ? Franchement je peut comprendre que cela facilite la vie dans certain cas mais au prix de combien d’heures d’apprentissage ? Pour ma part je préfère travailler sur mes propres outils que je connait parfaitement et qui ont été éprouvés.

    Pierre

  57. Salut Pierre! Je ne pense pas du tout qu’on soit ‘obligé’, mais ça dépend des compétences et des choix de chacun… Personellement je ne programme pratiquement pas, mais pourtant j,ai réussi à bâtir des sites qui ont des fonctionnalités très avancées grâce à un framework comme Drupal.

    Sinon, je sais que RoR est très à la mode, mais personne a dit qu’un framework c’est mieux.

    A+

  58. @Alexis : merci pour ta réponse, je pense aussi qu’à partir du moment ou on maitrise ses outils que ce soit un CMS ou nos propres outils on est efficace. Par choix je préfère travailler à partir de mes outils, comme cela je suis sur de les maitriser.

    Pierre

  59. Très sympa ce site emploi d’Alsacréations…

  60. Comme d’habitude un article très intéressant…

  61. Très intéressant. Personnellement je développe avec Ruby on Rails, les bases s’apprennent en une semaine (avec le bouquin écrit par DHH), ensuite on progresse assez vite et surtout on développe très vite :)

  62. Reste une chose, qui lui fait défaut à RoR, c’est les serveurs majoritairement WAMP. Difficile de trouver un serveur supportant Ruby !

  63. Là où je travaill, les appli Rails sont déployéer derrière un serveur Apache 2 qui sous-traite la partie ruby à des clusters Mongrel (la config se fait assez facilement est est très bien documentée sur le site de Mongrel).

    Aujourd’hui je viens de voir qu’un nouveau serveur à priori plus performant nommé Thin vient de sortir. Mon blog quand-à lui est hébergé chez HostingRails et utilise le script FastCGI pour interprétr Ruby.

    Il y a une multitude possibilités même si mongrel est la solution généralement utilisée pour la production de grosses applications. Il ne faut pas avoir peur d’installer la config sur un serveur dédié ou de faire appel à un hébergeur spécialisé (il y en a plein).

  64. Moi je dirais que le développeur fait aussi l’architecte vu que c’est lui au final qui codera le site.

  65. Bonjour à tous ,

    J’arrive un peu après la bataille des idées … cependant les questions que vous vous posiez l’an dernier, je me les pose aujourd’hui.
    Avez vous une solution pour le staffing, team building ou autre mot pour désigner le fait qu’une équipe projet se constitue ou se renforce?

    J’ai lancé un service communautaire web 2.0 pour mettre en relation Entrepreneurs / Investisseurs … ca fait 2 mois qu’il est lancé (version Beta). Il semble apporter satisfaction aux “early adopters” … plusieurs centaines de membres …

    Nous pensons améliorer le service apporté aux entrepreneurs et donner l’opportunité d’identifier facilement des compétences en recherche d’une jeune entreprise ou d’une équipe projet.

    Vos avis sont, bien sûrs les bienvenus.
    J’espère vous retrouver bientôt sur www.VentureClass.com
    Olivier

  66. Je souhaite connaitre la technologie utilisée pour le développement d’un site de ventes aux enchères.
    Je travaille sur le webdesign en xhtml + css. Mais j’avoue avoir une petite crainte concernant la technologie à utiliser. L’idée est là et il n’y pas pire de ne pas pouvoir l’exploiter.
    si une âme charitable et experte pouvait m’aider ce serait génial.

  67. @philou > En ce qui me concerne, j’utilise PHP qui est supporté sur la plus grande partie de plateforme d’hébergement (LAMP - Linux, Apache, MySQL et PHP).
    Le PHP a fait ces preuves avec les plus grands site du net. Donc, aucun soucis de du côté du code.
    En ce qui concerne la programmation: Je te conseille un FW (Frameworks), il en existe des quantité sur Internet, mais les plus connu (efficace) sont incontestamblement Zend et CakePHP. Ceux-ci te permettrons de construire ton application autour de module pré programmé et également travailler sur une architecture MVC (Moduler, Viewer and Controller). C’est une schématique qui as longtemps été utilisé, dans la programmation JAVA (si je ne m’abuse).
    Depuis quelque temps, elle a su s’adapter aux autres langages de programmations tel que PHP, Ruby, etc.. Cette architecture te permettra de développer une application qui repose sur un schéma connu par de plus en plus de programmeurs.
    Stéphane te le confirmera ;), en adoptant ce genre d’outil (architecture), tu n’auras pour ainsi dire, aucun problème à ajouter de nouvelle personne sur le développement de ton service.

    Maintenant, la réel question, c’est du coté de l’hosting (hébergement) qu’elle se pose. ;)

    En mutualisé, je te conseille (et je ne pense pas être le seul ;)) Infomaniak.ch. Ils offre l’une des meilleures solution avec les caractéristiques suivante (50Go espace disque, trafic illimité, bdd illimité, e-mail illimité, etc… Et depuis 3ans chez eux, je n’ai absolument rien à déclarer ! Sauf peut-être qu’il n’ont fait que de progresser dans leur offre, sans jamais augmenter leur tarifs !!! ;) Chapeau bas :D
    D’ailleur au passage, Stéph, est également chez eux, pour l’hébergement de simpleentrpreneur.com et stephanethomas.com ! Enfin, au dernière nouvelle. Peut être qu’il les as déployé sur le dédié depuis le temps ;) ???

    Au niveau du dédié, je ne suis pas en mesure de t’informer des offres actuelles. Mais je crois savoir, que Stéph, s’est trouvé un dédié chez Dédibox ! Et je n’ai jamais entendu parlé d’une quelconque pleinte contre leur service.

    Voil@, je reste à ton service. ;)

    Chris

  68. Bonjour Philou contact moi je suis developpeur Web ASP.NET 2.0 c# recherche une ou des personne(s) pour développer des projets WEB .
    Je suis super motivé et beaucoup d’experience dans le développement web.
    Si ca interresse d’autres personnes : youtteam-jr@yahoo.fr
    je suis en région parisienne

    Jérôme

  69. Bonjour !
    Je me reconnais bien dans cet article.
    En effet j’ai créé le site www.monpatelin.fr de A à Z sans moyens et seul.
    Je suis informaticien dans une petite structure et j’ai bossé dessus les soirs et week-end pendant quelques mois.
    C’est très éprouvant, on a des hauts et des bas mais l’excitation de sortir un site qui va peut-être marcher permets de tenir les centaines heures de code.
    J’ai mis le site en ligne dès qu’il était utilisable et ai continué à développer des fonctionnalités.

    Je pense avoir créer un site avec des services sympas et je ressens actuellement mes limites !
    Et oui ! je suis assez polyvalent : développement, graphisme, référencement,
    mais là où je ressens mes limites, c’est dans la com et le marketing !!!

    En effet, si je veux actuellement continuer à faire augmenter mon nombre de visiteurs, il faut que je travaille ma com ! Le problème c’est que si l’on n’est pas de la partie, faire de la com, ça prends énormément de temps et on ne perds vite ! Il faut la faire sous-traiter me direz vous, du peu que j’ai consulté, c’est vraiment hors de prix !

    Alors, je dis “Oui” à “Peut-on encore créer une application web 20 tout seul” par contre “Peut-on faire cartonner une application web 20 tout seul & sans moyens” –> Je dirai : “C’est plus compliqué ! :o)”
    D’ailleurs si vous avez des propositions, en com, pour un partenariat, contactez moi !
    contact{AT}monpatelin.fr

    Pour finir, je souhaite du courage et de la ténacité à tous les développeurs de l’ombre !

  70. Bonjour,

    je suis en début de mon carrière j’ai fait un site avec joomla,
    je connais le php et css et je voulais créer mon propres site de a à z mais je connais pas comment procéder?????

    je voulais créer un site avec le framework symfony (il parait que ce FW est très fort) avec style web 2.0.

    Mon problème est que je connait pas comment je peux procéder (Les étapes à suivre).

    Merci d’avance pour votre aide :)

  71. rebonjour,

    est ce que quelqu’un pourrait me répondre????

    Merci.

  72. Bonjour,

    Je pense aussi que l’on peut lancer une application web 2.0 tout seul au niveau technique mais au niveau communication, il faut savoir s’entourer et créer les partenariats qui feront connaître l’application.

    Bien sur, on ne peux pas être en même temps un expert en architecture, développement et design mais on peut se débrouiller si on a de l’expérience pour arriver à un résultat.

  73. quite a monter une entreprise a plusieurs, il est utile de savoir que la plupart de celles qui sont parties à deux associés ont rencontré beaucoup de problemes. a deux vous pouvez vous retrouver dans une position conflictuelle d’opposition.

    Le mieux est à trois car le troisieme fait pencher la balance dans un sens ou dans l’autre…
    mais chacun doit avoir ses tâches bien definies afin qu’il n’y est pas usurpation de pouvoir dans le trio..
    cordialement

Ajouter un commentaire

Les informations obligatoires sont indiquées par une étoile rouge *.


2 rétroliens à propos de “Peut-on encore créer une application web 2.0 tout seul ?” :

  1. evalena.fr
    Le 18 février 2007 à 10:28
  2. Simple Entrepreneur un blog à découvrir | Zoonix
    Le 22 mars 2008 à 14:49

Par contre, il y a encore des trucs qui ne marchent pas. Par exemple il a compris 'DesignS' au lieu de 'Design'.

Articles Récents

Les derniers articles publiés

A Propos

Je m’appelle Stéphane Thomas et je suis Ingénieur Senior expert dans le développement d'applications web complexes. Etant également un peu Entrepreneur, j'ai tenté l'aventure de la création d'un nouveau service Internet appelé Loomiz. Je suis maintenant le cofondateur d'Hitomi Studio, un studio de développement spécialisé dans la réalisation de sites ecommerce haut de gamme pour de jolies marques.

Lire la suite…